Trailer (Cinematic) - Moleman 4 - A video game movie

Achetez le Film:

Vimeo on Demand

Delux Edition: 30% OFF: $12.99 $8.99

from $125

Read more about Moleman 4 and watch the film

In 1983 video game development began in Hungary on an industrial scale still under the Soviet influence. While in the Western nations at that time we can only speak of handfuls of bedroom developers in Hungary on behalf of Novotrade already more than 150 people were developing games for Commodore 64, ZX Spectrum and other types of computers. Due to the Iron Curtain the computers used for developing several times had to be smuggled in through the borders. Despite the difficulties posed by the circumstances as early as 1983 the Hungarian developers evinced such a high level of technical brilliance that even Jack Tramiel, the legendary leader of Commodore, decided to pay a visit to Hungary to meet with them.

As far back as 1984 the British newspaper The Times reported that ’’Western computer stores are clearing room on their shelves for Hungarian products…” Hungarian developers released such world-famous games as the ’Scarabeus’ (‘Invaders of the Lost Tomb’) for instance which probably was the very first 3D image-tear free, first person labyrinth game to appear on C64. Or there was the ‘Impossible Mission II’. And as it turns out the Hungarians are to be thanked for the creation of the ‘The Last Ninja’ too. Eidos’ later president, Ian Livingstone, too, started to develop his first video game with the help of Hungarians. What’s more, it’s quite possible that the first video game developed in Europe and released in Japan as well was the Hungarian ’Traffic’ which Sony released for MSX in 1986.

Hungarians developed games for Nintendo’s console as well with no official development kit at their disposal that no one in the world, let alone Nintendo, could comprehend how they actually managed to pull off. The Hungarian games were released by companies such as Activision, Epyx, Commodore, Konami, Virgin, Sony, etc.

The link between the international publishers and the Hungarian video game company Novotrade was Robert Stein of the Andromeda Software who fled to England from Hungary in ’56. Incidentally, it is thanks to Robert Stein that Tetris got introduced to the West.

According to SEGA in the middle of the 90s Novotrade running under the new name of Appaloosa Interactive became the biggest independent studio for game development at the time. During these years Hungarian developers have produced such world-famous games as ‘Ecco the Dolphin’, ‘Adventures of Batman & Robin’, ‘Star Trek: Deep Space Nine – Crossroads of Time’, ‘Contra: Legacy of War,’ ‘Lost World: Jurassic Park’, etc.

Achetez le Film:

Vimeo on Demand

Delux Edition: 30% OFF: $12.99 $8.99

from $125

Bande-annonce

Choisissez de sous-titres avec le bouton « CC » se trouvant sur la droite du lecteur.

Achetez le Film:

Vimeo on Demand

Delux Edition: 30% OFF: $12.99 $8.99

from $125

Avis de développeurs de jeux renommés sur Moleman 4

Choisissez de sous-titres avec le bouton « CC » se trouvant sur la droite du lecteur.

Achetez le Film:

Vimeo on Demand

Delux Edition: 30% OFF: $12.99 $8.99

from $125

Regardez comment Moleman 4 a été réalisé

Regardez des scènes coupées

L’homme qui a fait connaître Tetris à l’Occident

Róbert Stein est émigré de la Hongrie en 1956, et dans quelques mois, il se retrouvait en Angleterre. Pendant une année et demie, il a déménagé constamment d’une demeure à autre avec sa famille, pour finalement réussir à trouver une résidence permanente. Stein était intéressé par l’informatique, surtout par de divers programmes d’échec. Il a commencé à commercialiser de tels programmes dans le cadre de son travail chez l’entreprise anglaise SciSys, fondée en 1978. Quand son ami proche, John Baxter est devenu responsable du marketing à l’entreprise anglaise Commodore, ils ont invité ensemble Gábor Rényi à organiser l’arrière-pays du développement de jeux vidéo hongrois et à créer ensemble des jeux pour le modèle d’ordinateur Commodore 64, récemment paru à cette époque-là.
C’était à cette époque-là que la coopération à long terme est commencée entre le hongrois Novotrade, entreprise de développement de jeux vidéo, et la nouvelle entreprise anglaise de Róbert Stein, Andromeda Software.
C’était Róbert Stein qui a premièrement commencé à être intéressé par le jeu soviétique Tetris. Ainsi, le grand succès de ce jeu et sa renommée internationale sont en grande partie grâce à Róbert Stein.

Comment Indiana Jones a contribué à la création de Lara Croft?

Ian Livingstone et Steve Jackson ont fondé l’entreprise Games Workshop en 1975. Au début, ils n’avaient pas les moyens même pour louer un bureau ainsi ils ont géré les commandes depuis leur colocation. Pourtant, la personne dont l’appartement ils ont loué avait assez vite marre du fait que des paquets soient constamment livrés, et que des gens cherchent le magasin Games Shop dans l’immeuble – car tout le monde pensait qu’il s’agissait d’un magasin physique. Ainsi, les jeunes ont été mis à la porte. À ce moment-là ils ont décidé de louer un bureau au lieu d’une nouvelle location et ils ont commencé à utiliser la voiture de Steve Jackson en tant que demeure. Au début des années 1980, ils ont créé ensemble la série de livres parue sous le titre Fighting Fantasy, puis, Livingstone a commencé, avec une équipe hongroise, à développer son premier jeu vidéo. Dans les années 1990, en tant que président de Eidos, il a supervisé la création des jeux vidéo comme par exemple Tomb Raider ou Hitman.

Méthode hongroise pour contourner le délai de développement

Même aujourd’hui il arrive assez souvent que les développeurs n’arrivent pas à complètement achever le jeu vidéo jusqu’au délai fixé par l’éditeur pour lequel ils travaillent. Très souvent, même après des mois, des améliorations sont apportés au jeu. Mais dans les années 1980, une équipe de développeurs a créé toute une stratégie pour pouvoir fournir un jeu à moitié achevé à l’éditeur de façon qu’il ne s’en aperçoive même pas. Ferenc Tielsch est arrivé dans une situation pendant le développement de son premier jeu, White Viper, qui aurait même pu signifier l’échec de tout le développement.

Le jeu vidéo Star Trek abandonné

Impreium Galactica II, développé par Digital Reality, est considéré par beaucoup de monde le meilleur jeu vidéo hongrois jamais créé. Pourtant, très peu savent que cette même équipe de développeurs a travaillé plus tard sur un jeu vidéo Star Trek. L’entreprise Activision a commandé le jeu en 2003, pourtant, dû à des problèmes légaux, le projet d’ailleurs très attrayant a dû etre abandonné. Dans une vidéo trouvée par nous pendant le tournage de Moleman 4 on peut voir des vaisseaux spatiaux de diverses espèces et Deep Space Nine, la station spatiale légendaire aussi. Une autre particularité: dans le jeu, une complètement nouvelle espèce aurait débuté, qui n’était pas présente auparavant dans des films ou des séries.

Des soviets et un jouet pistolet

La Hongrie était encore sous la forte influence de l’Union soviétique quand le développement de jeux vidéo de grande envergure a commencé. Dans les années 1980, une délégation soviétique a visité Budapest plusieurs fois, et parfois elle était invitée à l’entreprise de développement de jeu Novotrade aussi. Malgré le fait que la délégation soviétique n’était probablement pas du tout intéressée par le développement des jeux vidéo, ses visites n’étaient pas sans danger. Parfois, durant la présentation des jeux vidéo, les développeurs ont littéralement joué avec leur propre vie. Dans la vidéo suivante, l’un des survivants, Antal Zolnai partage ses expériences avec nous.

Si vous voulez accéder à davantage de contenus « derrière les coulisses », soutenez notre équipe de film indépendante en achetant le film.

Achetez le Film:

Vimeo on Demand

Delux Edition: 30% OFF: $12.99 $8.99

from $125

Écoutez la bande originale de Moleman 4

Achetez le Film:

Vimeo on Demand

Delux Edition: 30% OFF: $12.99 $8.99

from $125